De Daniel Keene
Mise en scène Robert Bouvier
Cie du Passage

Accueil

Comme tant d’autres clandestins, ces cinq-là ont quitté leur famille, leur pays en quête de chantiers où l’on accepte ceux qui n’ont pas de permis de travail pourvu qu’ils se soumettent aux conditions imposées, comme loger à cinq dans le même baraquement. Et tant pis si leurs origines ou leurs religions peuvent les opposer. Pour le patron, ils sont tous pareils, des déracinés, prêts à tout pour travailler. Travailler pour nourrir sa famille, travailler pour oublier la mort d’un enfant, la guerre, la prison, ou celle à qui on n’a pas osé dire « je t’aime », travailler parce que… sinon, qui je suis ?

Daniel Keene donne la parole à des personnages que parfois le cinéma représente mais rarement le théâtre. Et cette parole n’a rien d’un bavardage trivial : elle leur est fidèle dans leur plus intime vérité, avec une singulière dignité. Lyrique, surprenante ou cocasse, elle dit toute une humanité désemparée qui essaie avec ses armes de comprendre à quoi ça rime, cette vie.

Jeu Antonio Buil, Dorin Dragos, Hamadoun Kassogué, Abder Ouldhaddi, Bartek Sozanski

De
Daniel Keene
Mise en scène
Robert Bouvier
Assistante mise en scène
Alice Bouille
Traduction
Séverine Magois
Scénographie
Xavier Hool
Lumières
Laurent Junod
Son
Lee Maddeford
Vidéo
Sébastien Baudet


Régie générale et régie lumières
Dominique Dardant
Régie son et vidéo
Matthias Schnyder
Costumes
Janick Nardin
Caroline Chollet
Chorégraphie
Joëlle Bouvier
Maquillages
Johanita Mutter
Voix
Boubacar Samb

Mardi, jeudi et samedi à 19h
Mercredi et vendredi à 20h
Dimanche à 17h

Dès 12 ans
Durée 1h40

Coproduction
Cie du Passage – Neuchâtel
POCHE/GVE
Neuchàtoi

Soutiens Services de la culture du Canton et de la Ville de Neuchâtel, Syndicat intercommunal du Théâtre régional de Neuchâtel, Loterie Romande, Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture

Spectacle créé au Théâtre du Passage à Neuchâtel, en novembre 2006

Affiche : © Sylvain Leguy

Les médias en parlent

« Un spectacle intense, bouleversant. »

RTS – La 1ère

« Un de ces spectacles qui ont la grâce, où tout est juste, où tout est à sa place. »

RTS – Espace 2

« Un moment de théâtre puissant, avec un réalisme parfois violent,
mais d’où surgit, par instants, une poésie qui fait croire à la fraternité. »

Annie Goudet, Marianne

« Les acteurs ont tant de sincérité et de vérité qu’au cours d’une scène
de bagarre des spectateurs s’émeuvent et tentent presque de les séparer. »

Martine Silber, Le Monde

« Une création émouvante et puissante, entre réalisme brut et poésie.
Avec une belle justesse, le metteur en scène s’empare de ce sujet, sans angélisme
ni condescendance. Un spectacle fort et émouvant dont on ressort grandi.
Le cœur ouvert. »

Anne-Sylvie Sprenger, Le Matin

Photos

Photos : © Ariane Catton