On n’est pas là pour se faire engueuler

17 février 2018 — 4 mars 2018

Grand cabaret Boris Vian
Théâtre du Loup
Eric Jeanmonod

Création / Reprise

Un spectacle qui refuse du monde ne se refuse pas une reprise !

Pour le revigorant plaisir de ré-entendre et redécouvrir ces chansons de Boris Vian que nous aimons tant : Fais-moi mal Johnny, Je bois, La java des bombes atomiques, J’suis snob… des perles parmi tant d’autres.

On lui attribue exactement 535 chansons. Toutes ne sont pas devenues des tubes, et loin de connaître le succès de son vivant, Vian a plutôt vécu quelques années de misère matérielle. Mais beaucoup d’entre elles ont marqué durablement au moins 3 générations de fans.

Avec une brochette d’interprètes aux voix exceptionnelles, nous lui rendons un petit hommage tout ce qu’il y a de plus bath. Résolument actuel côté arrangements et à l’aise dans tous les registres, ils passent de l’électro à la soul, du cabaret au punk, du crooner au bluesman, sans se priver de clins d’œil très fifties. Le tout dans une ambiance cabaret-théâtre, où les premiers spectateurs arrivés pourront siroter un Boritz quasiment sur scène…

Attention, n’attendez pas pour réserver : lors des spectacles « populaires » au Loup, les dernières représentations affichent souvent complet !

Mise en scène et scénographie
Eric Jeanmonod
Direction musicale
Simon Aeschimann

Avec
Céline Frey, alias Lyn m
(voix, sampler)
Jocelyne Rudasigwa
(contrebasse, ukulele, voix)
Simon Aeschimann
(voix, guitare, sampler)
Sylvain Fournier
(percussions, mandoline, ukulélé, voix)
Ernie Odoom
(voix, saxophones)
Philippe Raphoz
(divers personnages)

Collaboration artistique
Rossella Riccaboni
Lumières
Michel Guibentif
Costumes
Maria Muscalu
Vidéo
Francesco Cesalli
Son et régie
Christophe Suchet
Régie son
Benjamin Tixhon
Accessoiriste
Leah Babel
Technique
Stéphane Charrier
Soutien
Ville de Genève
Archives cinéma
© 1966 Argos Films, Pathé Cinéma

Du 17 février au 4 mars 2018

Presse

… Il fallait bien une réhabilitation de derrière les fagots au plus bath des versificateurs, disparu en 1959 avant d’avoir atteint 40 ans!.. Arrangements rock-pop-soul «modernes sans être mode»… Mise en scène racée et scénographie toute en 45 tours… Aisance et dérision : une sacrée formation. Néophytes et connaisseurs repartent avec la même banane.
Katia Berger, Tribune de Genève

… Le Loup n’est jamais aussi bon que lorsqu’il chasse les idées noires… on ressort de la soirée heureux et vivifiés.
Marie-Pierre Genecand, Le Temps
Boris Vian au Loup? Un cabaret qui fait boum!

… L’ensemble de la salle est conquis… Une audience qui chantonne, applaudit, sautille et en redemande du début à la fin.
Samanta Palacios, L’Agenda
Boris Vian au Loup : On est là pour y (re)prendre plaisir !

Tournée

23, 24 et 25 mars 2018 – Théâtre Kléber-Méleau, Renens

19 et 20 avril 2018 – Théâtre du Passage, Neuchâtel

avec le soutien de la République et du canton de Genève

Vidéos

Photos