C’est déjà demain.NEUF

13 — 17 avril

Réservation
Festival de la jeune création

L’émoi des premières fois ! Le festival C’est déjà demain a pour vocation de présenter au public les premiers projets des nouvelles créatrices et créateurs romands. Le Théâtre du Loup, le Théâtre St Gervais Genève, L’Abri et le Grütli – Centre de production et de diffusion des Arts vivants sont heureux d’organiser ensemble la prochaine édition. Maquettes, coups d’essai, premiers et deuxièmes projets, spectacle de fin d’études de Master – un programme dense, éclectique et prometteur ! 

La dernière édition du festival n’ayant pu avoir lieu en raison de la crise sanitaire, c’est tout naturellement que nous avons proposé aux artistes alors programmés de présenter leur travail cette saison. 

Théâtre du Loup

Monochrome 589

Tacite, Loïc Waridel & Bastien Hauser

Qu’inventons-nous pour étouffer les contradictions qui nous habitent ? 

Seule face au public, une comédienne expose son parcours, ses rêves, ses ambitions et ses désillusions.

Monochrome 589 questionne la justification de nos comportements en envisageant la scène, où les masques sont assumés, comme un espace d’interrogation des rôles que nous nous construisons.

Jeu Mathilde Invernon ; Texte Bastien Hauser ; Mise en scène Loïc Waridel et Bastien Hauser ; Création lumière Loïc Waridel

(No) Sex Friends

Cie HOMOLOGUE, Coline Bardin & Davide Brancato

Deux comédien.ne.s enregistrent, en direct d’un plateau de théâtre, une émission de radio sur les applications de rencontres. Leurs questionnements, leur vécu, leurs lectures vont alimenter une émission subjective qui sera entrecoupée d’interviews et de témoignages.

Pourtant, peu à peu, à force de questionner les usages de ces applications, les comédien.ne.s se retrouvent face à leurs propres contradictions, leurs doutes et leurs angoisses.

Alors que l’enregistrement radio continue pour les auditeur.trice.s.x, le spectacle hors antenne se délite et révèle aux spectateur.trice.s.x l’intime de deux êtres humains qui recherchent l’amour au temps du numérique…

Ecriture, jeu et mise en scène Coline Bardin et Davide Brancato ; Lumière Justine Bouillet Artiste associé Radio 40

Dio

collectif anthrophie

Empruntant au glitch artDio est une tentative de mythe insurrectionnel et post-moderne, hacké à partir des données compilées il y a plus de deux mille ans par Euripide dans Les Bacchantes. Le récit reprend la figure de Dionysos pour en faire une icône contre-médiarchique, une énergie immanente se propageant dans les technologies de communication jusqu’à déclencher une insurrection générale.

Conception collectif anthropie ; Lumières Sonya Troillet ; Soutien Ville de Genève, Loterie romande ; Remerciements Espace autonome Saint-Martin, Editions et Collectif Abrüpt

Y a pas de mal

Cie Alors voilà, Amélie Vidon & Alenka Chenuz

Comment parler de masturbation sans tomber dans une forme de pornographie verbale ni en faire un sujet encyclopédique ? En présentant des fragments de vie simples et intimes, Y a pas de mal va à la rencontre de personnes d’âges et de genres différents qui se questionnent sur leur rapport au corps, avec l’auto-érotisme pour point de départ. A partir de ces témoignages, Amélie Vidon et Alenka Chenuz invitent le public à se plonger dans des récits à la fois anonymes et universels, où la poésie naît de la parole brute.

Conception Amélie Vidon et Alenka Chenuz ; Lumières Emile de Gautard ; Musique Eric et Alexis Rüeger ; Soutien F.A.I.P.

F*cked Up Sushi Train

<tendo>, Guillaume Ceppi, Antonin Noël & Paul Lëon

Il ne vous est jamais arrivé d’hésiter entre des pâtes et de la pizza ? et de repenser aux pâtes en mangeant votre pizza ? Chaque fois que l’on fait un choix, on doit de fait renoncer à toutes les autres options.

F*cked Up Sushi Train est une pièce de théâtre interactive qui cherche à matérialiser cet acte quotidien du choix – et ses renoncements. Tout au long de la performance, le public est confronté à des prises de décision qui influencent le spectacle et tous les éléments qui le composent.

Pour écrire F*cked Up Sushi Train, les membres de <tendo> ont voulu renoncer à quelque chose, dans l’idée de s’imposer une contrainte tout en laissant au public le choix de celle-ci. En février 2020, suite aux résultats d’un sondage réalisé via leur compte Instagram, ils ont donc dû pendant un mois renoncer à avoir un chez-soi, vivant en itinérance chez qui voulait bien les accueillir…

Concept Guillaume CeppiAntonin Noël et Paul Lëon

ANAP, Médicalisation et rituels

Compagnie KavecS, Vana Kostayola

ANAP, Médicalisation et rituels est une expérience artistique participative qui nous immerge dans l’univers des troubles psychosomatiques et biologico-politiques. Entre le « syndrome de la mère » et le « syndrome du médecin », il y a le corps de la femme-malade (= La Femmelade). La Femmelade fait l’objet d’études auprès des médecins, des sages-femmes, des psychiatres et des neurologues. Le public assistera au rituel dans la salle d’accouchement, avant et après l’événement, en restant toujours libre de se laisser entraîner dans des jeux de rôles ou de rester dans sa zone de confort.

Conception et mise en scène Vana Kostayola ; Avec Vincent Coppey, Beth DillonPauline Huguet et Graziella Eccofey

Théâtre St Gervais Genève

Lolita

Florence Rivero

« Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins. » Appuyé sur sa voiture, un homme raconte. Son histoire est glaçante, banale : une enfant de 12 ans, une « nymphette » selon ses termes, dont la vie quelconque dans une ville fade des Etats-Unis bascule le jour où un certain Humbert Humbert s’installe dans la chambre louée par sa mère. L’histoire d’un amour fou, non réciproque, qui ne devrait pas exister. Pourquoi cet homme s’arroge-t-il le droit de nous parler ? Et la version des faits de Lolita, alors ?

Librement inspiré du roman de Vladimir Nabokov ; Adaptation et mise en scène Florence Rivero ; Jeu Martin Reinartz ; Collaboratrice dramaturgique Lisa Como ; Montage vidéo Raphaël Meyer ; Création lumières Nicolas Berseth ; Régie lumières Céline Ribeiro ; Son et vidéo Justine Bouillet

On achève bien les oiseaux

Sarah Calcine, Pauline Castelli

Une salle des fêtes, des ballons fatigués, des paquets de confettis éventrés. Une femme et un homme s’y agitent encore. Pour raconter la naissance d’une amitié en plein chaos, Sarah Calcine et Pauline Castelli s’attaquent à On achève bien les chevaux, un film de Pollack sur un marathon de danse dans les années 30. Inadaptable ? Ça tombe bien, ce spectacle parle de ratés, d’épuisement, d’inadaptation. Absurde comme ces concours qui saturent nos vies. Dangereux comme une vitre trop propre pour les oiseaux.

Texte Adrien Cornaggia ; Mise en scène Sarah Calcine et Pauline Castelli ; Jeu Sarah Calcine et Lucas Savioz ; Scénographie et assistanat à la mise en scène Lucie Meyer

Le Grütli – Centre de production et de diffusion des arts vivants

Zang Boom Tuut

Cie LaScam, Valerio Scamuffa

Si l’homme s’est défini par sa capacité à articuler un langage, comment définirait-on sa capacité à le déstructurer, le détruire, le réduire à son oscillation vibratoire ?

Zang Boum Tuut nous invite à (re)découvrir cet outil fondamental qu’est la voix. chercher les confins de la parole, explorer ses sonorités, mettre en péril ses définitions. Etre au-delà des mots pour se promener à la lisière de notre être. La pièce est une quête surréaliste, une recherche de poésie, un désir de mettre au centre du discours la présence humaine.

Proposition Valerio Scamuffa ; Création Olga Onrubia, Diane Müller, Valerio Scamuffa, Barbara Schlittler ; Scénographie et costumes Sarah André, Yvonne Harder ; Lumières Antoine Friderici ; Photo Dorothée Thébert ; Captation Nicolas Meyer ; Production Cie LaScam ; Administration Cristina Martinoni, le Buro

Il le faut je le veux

Cie LaScam, Valerio Scamuffa

Le titre est inspiré d’une série de dessin de l’artiste Alain Huck : Vite soyons heureux, il le faut, je le veux. Parce que c’est de ça qu’il s’agit, il faut être heureux et vite. Mais est-il seulement possible de l’être ?

La pièce explore cette notion de dualité. Nos émotions et notre raison, notre esprit et notre corps, notre être social et notre être sauvage, le masculin et le féminin. Nous avons appris à nous trouver différents. Nous avons appris à nous séparer des autres, mais aussi de nous-mêmes. Et c’est avec cette séparation que la pièce commence.

Proposition et jeu Valerio Scamuffa ; Collaboration artistique et jeu Olga Onrubia ; Scénographie et costumes Sarah André, Julia Studer ; Musiques et sons Andrès Garcia ; Lumières Antoine Friderici ; Régie Nidea Henriques ; Photo Dorothée Thébert ; Captation Nicolas Meyer ; Production Cie LaScam ; Administration Cristina Martinoni, le Buro

L’Abri

Détails à venir

C'est déjà demain.NEUF, AMI

Horaires et réservations à venir

Organisation 
Théâtre du Loup

Co-organisation
Le Grütli – Centre de production et de diffusion des arts vivants
Théâtre St Gervais Genève
L’Abri
La Fête du Théâtre

En partenariat avec
EPIC Magazine
Radio Vostok

Les projets présentés au Théâtre du Loup ont été sélectionnés en public durant l’événement Jouez les mécènes ! le 12 octobre 2019 à L’Abri, dans le cadre de la Fête du Théâtre.
Plus d’informations ici

C'est déjà demain.NEUF 9

Tarifs
Pour un soir

Se référer aux politiques tarifaires en vigueur dans les différents théâtres

www.grutli.ch
www.saintgervais.ch
www.theatreduloup.ch
www.fondationlabri.ch

Envie de continuer la soirée ?
Le même soir, le deuxième spectacle dans l’un ou l’autre des théâtres partenaires est à 10 CHF sur présentation de votre premier billet. 

Le pass à 40 CHF
Avec le Pass 40 CHF, disponible auprès des théâtres partenaires, vous bénéficiez d’un accès à l’ensemble des spectacles sur la semaine, tous lieux confondus, ainsi qu’à la soirée de clôture du festival.

Soirée de clôture
Les personnes souhaitant uniquement assister à la soirée de clôture au Théâtre du Loup devront s’acquitter de 10 CHF à leur arrivée.

Attention
La réservation reste vivement conseillée y compris pour les personnes ayant le PASS 40 CHF ou disposant d’abonnements dans les différents lieux.

Photos